Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Tome1 : le margrave héréditaire
D'après l'oeuvre de Jean Raspail.

En 1986, j’étais penché sur la planche et comme beaucoup de dessinateurs, la radio fonctionnait en fond sonore (terrible avantage que nous avons sur les écrivains). Dans une célèbre émission littéraire, où la légende veut que Dieu était dans tout ça, Jean Raspail évoquait son livre : « Qui se souvient des hommes » pour lequel il venait de recevoir le prix du livre Inter. C’était la marche des Alakaluffs , premiers migrants qui du détroit de Béring, jusqu’à la Terre de Feu, traversèrent toutes les Amériques , toujours poussés par des peuples plus forts, plus agressifs et qui finirent dans ce bout du monde , vivant dans leurs canots, sans territoire, nomades de la mer , dans un paysage parmi les plus beaux et les plus violents du monde.
Refuge pour quelques milliers d’années, mais qui ne suffira pas à la simple confrontation avec le monde occidental, qui, comme pour beaucoup d’autres seront leur fin...
Je me précipitais en librairie. La période était plutôt à l’introspection narcisso-quelque chose, tournée vers les chantres du « moi » du monde littéraire. Ce souffle narratif faisait du bien. Je tirais sur la corde, lus ce qui avait précédé ,attendit ce qui allait suivre. Quelques années après il y eut sept cavaliers.
Et lorsqu’il y a un peu plus d’un an Marya Smirnoff des Éditions Robert Laffont me demanda un scénario, c’est vers ce dernier livre que je me suis tourné. Car il y a tout « Raspail » là-dedans, les royaumes du nord, la frontière entre des civilisations, des peuplades primitives appartenant au matin du monde, une société finissante et très européenne, et des hommes en mouvement, qui choisissent leur destin, des hommes qui vont et qui font, même si c’est sans beaucoup d’espérance, car c’est la seule attitude à avoir.
La ville du Margrave héréditaire est un monde à la fois tangible et imaginaire,un royaume qui pourrait être à la fin du XIXe siècle , aux confins de l’Europe et de l’Asie, Une Syldavie de jean Raspail ou un royaume de Zenda.
Comme souvent dans son œuvre , une poignée d’Hommes , d’origines différentes, un noble , des militaires , des gens du peuple, un Oumiate , ,un petit homme de la forêt, de type sibérien, tous différents mais tous profondément égaux dans l’aventure qui s’annonce.



Sortie le 15 mai 2008
Éditions Robert Laffont
Collection fantastique


Partager cet article

Repost 0