Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la burka du bonheur701

Luc Cornillon n’est encore qu’un brillant étudiant aux Beaux -Arts de Saint Etienne  lorsqu’il entre dans ce métier par la grande porte.Ils sont même deux à passer le seuil en même temps.Puisque c’est en compagnie d’Yves Chaland son talentueux camarade de classe , qu’il pousse la porte de Métal Hurlant que Jean-pierre Dionnet leur a ouvert à deux battants , faisant même la démarche de venir les chercher par courrier dans  la ville de Manufrance.
L’album qu’ils mettront en chantier immédiatement «  Captivant » fera date dans l’histoire de la Bande dessinée. On oublie fâcheusement que tout autant que Chaland , technicien hors pair  , l’apport important que fut celui de Cornillon , dans le ton de cet album, dans le retour au « Belge » et dans la dérision parodique des Bd des années cinquante et soixante. On le verra dans sa production postérieure le ton de Chaland était beaucoup plus grave. C’est Bien Luc Cornillon qui est l’instigateur de l’ »humour captivant » C’est d’ailleurs lui qui le premier est publié dans Métal avec Rick Bennet , parodie de strip américain, le ton était donné, Dionnet voudra L’album complet,, c’est encore Lui qui conçoit la couverture de l’album ou dessine gégène. Le » rigolo « de l’équipe c’est Cornillon. Absolument pas passionné à l’idée d’empiler les 48 pages à la chaîne Cornillon se dirigera d’emblée vers la presse, ;les magazines de BD s’essoufflent avant de disparaître les uns après les autres , c’est la presse jeune qui lui ouvre les bras. Pendant des années , star des collégiens boutonneux , il va égayer les pages d’Okapi et de Fripounet. Le groupe Jalons reconnaît en lui leur équivalent graphique,il en  sera le dessinateur officiel, sa très belle histoire de France de Cro-Magnon à Jacques Chirac (dos toilé comme au beau temps de captivant) fera date.Mais les «  communicants «  ne s’y trompent pas , en lui proposant des collaborations régulières , Luc apprend à des générations de locataires à trier leurs ordures avec talent , décrypte la génétique pour le Téléthon , guide le monde rural enthousiaste vers les portes ouvertes de nos fermes. La médecine voit en lui un pasteur de la communication médicale , avec des sujets qui font transpirer d’angoisse l’étudiant en médecine de quatrième année, Cornillon fait des albums désopilants. L’illustration l’accapare, la publicité le harcèle , au fil des ans une œuvre s’est construite , riche et diverse , allant de l’illustration de science-fiction au gag , mais trop éclatée  dans ses supports pour que le grand public s’en rende compte.

Ce sketch book , lui rend hommage, avec justice , mais avec une question insistante, Quand le retour à l’album de BD de Luc Cornillon ?,il serait temps qu’un éditeur un peu inspiré, l’arrache aux mains des publicitaires de tout bord et lui dise » reviens à la Bande dessinée mon enfant , tu es l’un de ses fils préférés ».

sketchbook-cornillon-cover

Je crois qu'il ne reste que quelques exemplaires de cet ouvrage, à se procurer à la grande ourse , le lien est dans la colonne d 'à coté comme le blog de Cornillon (fort bien pourvu.)

Partager cet article

Repost 0